SOULLET Jean, Jacques, Baptiste

Né le 14 mai 1825 à Fontenay-le-Comte (Vendée) ; maréchal-ferrant ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était marié, sans enfant. Il avait servi au 10e régiment d’artillerie comme maréchal-ferrant jusqu’en 1852. Il habitait, 19, rue Popincourt (XIe arr.) et tenait aussi un garni où logeaient des filles publiques.
Pendant le 1er Siège, il ne fit rien ; le 4 mai 1871, il entra dans la 1re batterie d’artillerie de la Commune. Condamné, le 26 avril 1872, par le 3e conseil de guerre, à la déportation simple, il vit sa peine commuée le 9 mars 1877 en huit ans de détention ; il travailla comme forgeron en Nouvelle-Calédonie. Il obtint la remise du reste de sa condamnation le 12 avril 1878 ; il était rentré par la Loire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71232, notice SOULLET Jean, Jacques, Baptiste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 8 août 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/803 et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément