TATREAU Georges

Né le 28 mars 1835 à Ensisheim (Haut-Rhin) ; peintre en voitures ; communard.

Il était veuf. « Comme presque tous les ouvriers, il s’est empressé de se faire inscrire sur les contrôles de la Garde nationale à sa formation : c’était le seul moyen de se faire aimer » ; en 1871, il fut lieutenant à la 3e compagnie du 87e bataillon fédéré.
Condamné par contumace, le 18 octobre 1872, par le 17e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, il obtint la remise de sa peine en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71494, notice TATREAU Georges, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 août 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 27. — Arch. Min. Guerre, 17e conseil (n° 580). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément