TERRASSE Jean-Marie

Né à Saint-Étienne (Loire) vers 1827 ; veloutier ; membre de l’Association Internationale des Travailleurs ; participant à la Commune de Saint-Étienne.

Jean-Marie Terrasse, qui habitait Saint-Étienne, participa à l’insurrection qui eut lieu dans cette ville du 24 au 28 mars 1871 : le 25 au soir, il fut chargé de la surveillance d’un des quatre cantons de la ville. Arrêté, il fut laissé en liberté provisoire et prit la fuite.
Il passait pour « exalté », « violent », et fut condamné par contumace, le 29 décembre 1871, par la cour d’assises du Puy-de-Dôme à la déportation dans une enceinte fortifiée. Voir Thibaudier Benoît.
Il fut gracié le 8 mai 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71545, notice TERRASSE Jean-Marie, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 août 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/863 n° 6150. — L’Éclaireur de Saint-Étienne, novembre-décembre 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément