THÉLIDON Louis, Michel

Né dans les années 1820 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; agent d’affaires ; communard, tué pendant la Semaine sanglante.

Avec ses amis du Comité central des vingt arrondissements auquel il appartenait, il présenta, le 15 septembre 1870, les mesures d’urgence que le gouvernement de la Défense nationale aurait dû, selon les signataires, se hâter « de transformer en décrets pour le salut de la patrie et de la République ». Ces mesures intéressaient la sécurité publique, les subsistances et les logements, la défense de Paris et des départements. Voir Chassin Ch. L.

Pendant la Commune de Paris, Thélidon fut nommé commissaire-priseur, le 27 avril 1871. Membre de l’Alliance républicaine des départements, il se prononça en faveur de la Commune de Paris au cours de la manifestation du 30 avril, manifestation des originaires de province qui se déroula dans la cour du Louvre.
Le 26 mai, Thélidon reçut une balle dans la tête et mourut des suites de sa blessure.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71618, notice THÉLIDON Louis, Michel, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 30 juin 2020.

SOURCES : Arch. PPo., listes de contumaces. — J.O. Commune, op. cit., 28 avril, 1er et 3 mai 1871. — Michel Cordillot (coord.), La Commune de Paris 1871. L’événement, les acteurs, les lieux, Ivry-sur-Seine, Les Éditions de l’Atelier, janvier 2021.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément