THÉNARD Eugène, Gustave

Né le 20 mai 1844 à Villepreux (Seine-et-Oise) ; demeurant à Paris, rue Dulong (XVIIe arr.) ; cocher de remise ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était marié, sans enfant. Arrêté le 28 mai 1871 à Belleville, il obtint un non-lieu. Mais on apprit qu’il avait été sergent fourrier au 207e bataillon de la Garde nationale et il fut de nouveau arrêté. Il prétendit avoir rendu son fusil environ trois semaines avant l’entrée des troupes et s’être enfui le 23 mai de la mairie du XVIIIe arr.
Condamné, le 4 septembre 1873, par le 4e conseil de guerre, à la déportation simple, il arriva à Nouméa le 4 janvier 1875. Il obtint la remise de sa peine le 15 janvier 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71624, notice THÉNARD Eugène, Gustave, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 septembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/796. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément