THEURIAU Louis

Né le 9 octobre 1834 à Neuvy-sur-Loire (Nièvre) ; demeurant à Paris, 11, rue Jouffroy (XVIIe arr.) ; garçon de magasin ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. Ancien militaire, il avait quitté l’armée en 1868 après quatorze ans de service, avec un certificat de bonne conduite.
Pendant le 1er Siège, il fut brigadier dans l’artillerie du Ve secteur. Arrêté par des fédérés le 6 avril 1871, dit-il, il fut incorporé dans l’artillerie de la XVIIe légion comme simple canonnier. Contusionné le 21 avril à Clichy (coincé entre un mur et une voiture), il resta chez lui jusqu’à la fin des combats. Bien qu’absent, il avait été nommé lieutenant le 26 avril. Arrêté le 22 mai, il fut condamné le 19 février 1872, par le 13e conseil de guerre, à cinq ans de détention et à la privation des droits civiques ; il obtint la remise du reste de sa condamnation le 31 juillet 1875.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71643, notice THEURIAU Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 septembre 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/776.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément