THÉVENOT Nicolas

Né à Nevers (Nièvre), vers 1831 ou 1834 ; chapelier ; chef de la IVe légion fédérée pendant la Commune de Paris ; membre de l’Association Internationale des Travailleurs ; franc-maçon.

Il était marié, sans enfant. Son dernier domicile connu avant 1871 était, 15, rue des Rosiers, à Paris, IVe arr.
Lieutenant au 254e bataillon fédéré, chef de la IVe légion, il fut délégué à la mairie du IVe arr. — Voir Hocquard Auguste — et fut un des 80 délégués de la Garde nationale tirés au sort en séance de la Commune, le 6 mai 1871, pour former le jury d’accusation contre « toute personne prévenue de complicité avec le gouvernement de Versailles ». Voir Auger.
Par contumace, le 4e conseil de guerre condamna Thévenot, le 14 juin 1873, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la privation des droits civiques.
Les pièces du dossier ne mentionnent pas son lieu d’exil. Il fut gracié le 17 mai 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71664, notice THÉVENOT Nicolas, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 septembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/860, n° 3989. — Arch. Min. Guerre, 4e conseil (n° 1079). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Notes de L. Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément