THIBAULT Pierre, Benoît, Edmond

Né le 14 octobre 1828 à Châtillon-sur-Loire (Loiret) ; demeurant à Paris, 66, boulevard Ornano (XVIIIe arr.) ; employé ; communard.

Il était marié, sans enfant. En 1848, il était engagé volontaire au 25e régiment d’infanterie légère ; il passa, en 1852, au 1er régiment de zouaves ; il fut libéré en 1855.
Pendant le 1er Siège, il servit comme fourrier au 129e bataillon de la Garde nationale, puis devint adjudant et lieutenant d’armement ; il conserva ce grade après le 18 mars 1871 ; en avril, il était capitaine d’armement et d’habillement. Il n’aurait pas combattu pendant les derniers jours.
Condamné par contumace, le 29 octobre 1873, à la déportation dans une enceinte fortifiée, sous le nom de Thibaud Étienne, il se mit aussitôt à la disposition de la justice. Condamné, le 11 février 1874, par le 3e conseil de guerre, à un an de prison et à cinq ans de privation des droits civiques, il obtint la remise du reste de sa peine le 10 juin 1874.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71683, notice THIBAULT Pierre, Benoît, Edmond, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 septembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/801. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 1505). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément