THIBAY Nicolas

Né le 19 juillet 1828 à Bouillon (Belgique) ; domicilié à Paris 50, rue Marcadet (XVIIIe arr) ; terrassier ; communard.

Lorsqu’éclata la guerre Franco-Prusienne, Nicolas Thibay travaillait à Épernay (Marne) au creusement de caves pour le négociant de champagne Mercier. Il fut alors requis avec 300 autres ouvriers pour aller travailler aux fortifications de Paris. Vers le 20 octobre 1870, il s’engagea au 166e bataillon de la Garde nationale. Il y resta sous la Commune de Paris comme employé aux cuisines, et servit à Neuilly, Saint-Ouen et Asnières. Rentré à Paris le 22 mai, il fut arrêté le 23.
Il fut condamné, le 23 avril 1872, par le 11e conseil de guerre, à cinq ans de bannissement pour faits insurrectionnels. Rentré en Belgique après le verdict, il décéda dans sa ville natale le 23 avril 1876.
Voir Zingé F.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71689, notice THIBAY Nicolas, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 septembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/867. — Arch. Min. Aff. étrang. Belgique, 119 II. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément