THOMAS-JAVID Joseph, Antoine

Né le 23 février 1833 à Longechenal (Isère) ; colporteur ; adhérent de l’AIT ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Thomas-Javid habitait Paris depuis 1841 et, en 1871, il demeurait, 46, passage des Thermopyles, XIVe arr. Il était remarqué avant guerre pour l’« exaltation de ses opinions et son hostilité au gouvernement ». Il était membre de l’Internationale, mais aussi de la Ligue républicaine et il était en relations avec Avoine fils et Sapia au domicile duquel on trouva une liste où Thomas-Javid figure « comme chef de la 4e décurie (1re centurie) de la Société Internationale » (il s’agit là certainement de l’organisation blanquiste clandestine). « Après l’avoir nié plusieurs fois, il a fini par avouer qu’il faisait partie de l’Internationale et de la société coopérative d’alimentation surnommée la Marmite » (cf. Dict., t. IV, p. 57). Le rapport du 16 novembre 1872 sur Thomas-Javid indique qu’on pense qu’il a dû être déporté en 1848 pour participation à l’insurrection de février, mais il convient de remarquer que l’accusé n’avait que quinze ans à cette époque et qu’aucun document ne confirme.

Durant le premier Siège et sous la Commune de Paris, Thomas-Javid appartint, comme simple garde, à la 7e compagnie sédentaire du 103e bataillon. Il fut membre du conseil de famille de cette compagnie, mais ne fit, à proprement parler, aucun service. Il s’occupa toujours de la comptabilité de la compagnie et de la distribution des vivres et secours tant aux gardes qu’à leurs familles. Il fut arrêté à son domicile le 12 juillet 1871.
Le 9e conseil de guerre le condamna, le 1er avril 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la dégradation civique. La peine fut commuée le 7 mai 1877 en déportation simple. Il n’avait pas d’antécédents judiciaires connus.
En Nouvelle-Calédonie sa conduite fut « excellente » et il affirma un « sincère repentir » (recours en grâce du 28 août 1877). Il fut gracié le 15 janvier 1879 et rentra par la Picardie.
Il était marié, père de deux enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71797, notice THOMAS-JAVID Joseph, Antoine, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 septembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/772, n° 9239, BB 27 et H colonies 103.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément