TIMON

Opposant au Second Empire ; participant à la Commune de Lyon.

Chef de police à Lyon (Rhône) après le 4 septembre 1870, il perdit sa fonction en mars 1871. Il participa ce même mois au mouvement insurrectionnel qui se produisit à Lyon et fut condamné par contumace, par le 2e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Antérieurement, le 11 décembre 1856, à Lyon, il avait été condamné à trois ans de prison pour affiliation à une société secrète. Commerçant, il aurait fait faillite.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71849, notice TIMON, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 septembre 2020.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, août-septembre 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément