TONNIOT François

Né le 23 septembre 1837 à La Villeneuve, arr. d’Aubusson (Creuse) ; demeurant à Paris ; maçon ; communard.

Il était célibataire. Il appartint, sous la Commune de Paris, à la 2e compagnie de marche du 150e bataillon de la Garde nationale dont il avait fait partie durant le 1er Siège. Vers le 18 ou le 19 mai 1871, il suivit son bataillon à Gentilly ; il rentra à Paris le 22 ou le 23 et défendit les barricades de la Bastille, puis les quitta le 26 pour se rendre à la mairie du XIe arr. où chaque compagnie se dispersait. Il se dirigea alors du côté de Ménilmontant ; on l’arrêta le 28, sur le boulevard du Prince-Eugène.
Les renseignements recueillis sur lui n’étaient pas très bons ; il avait l’intelligence peu développée, dit son frère. Condamné, le 3 mai 1872, par le 22e conseil de guerre, à la déportation simple, il vit sa peine commuée le 6 juillet 1872 en deux ans de prison avec privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71903, notice TONNIOT François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 septembre 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/746.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément