PABA Eugène [PABA Jean, Eugène]

Par Claude Pennetier

Né le 10 juillet 1877 à Samatan (Gers) ; cheminot ; syndicaliste ; militant communiste.

Fils d’un cordonnier, Eugène Paba, cheminot, fut un des principaux dirigeants communistes du Tarn pendant l’entre-deux-guerres. Conseiller prud’homme à Graulhet en 1932, puis président du conseil des prud’hommes en 1935, il animait la cellule communiste locale et représenta le Parti communiste dans presque toutes les élections. Candidat sur la liste du Bloc ouvrier et paysan aux élections législatives du 11 mai 1924, il obtint 2 735 voix (2,8 % des inscrits). À nouveau candidat dans la circonscription de Lavaur en avril 1928, il obtint 1 144 voix (3,9 %) au 1er tour puis 399 voix (1,3 %) au deuxième. Puis en mai 1932, il recueillit 354 voix (2,7 %). Enfin en avril 1936, il obtint 1 716 suffrages (13,3 %).
Eugène Paba se présenta également aux élections cantonales d’octobre 1931 à Graulhet et, comme tête de liste, aux élections municipales de mai 1935. Il était alors retraité.
Également militant syndical, il présenta le 18 décembre 1927 le rapport de la commission de contrôle au congrès de la 24e Union régionale unitaire.
Eugène Paba fut déporté politique en Afrique du Nord pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7199, notice PABA Eugène [PABA Jean, Eugène] par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 9 décembre 2011.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13130. — La Voix des travailleurs, 1927-1935. — André Moine, Déportation et résistance en Afrique du Nord, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément