TRESCH Jean

Né vers 1827 ; serrurier ; communard.

Capitaine au 105e bataillon fédéré, il comparut le 22 avril 1871, devant la cour martiale en compagnie de onze autres officiers ou gardes. Tous étaient accusés « de refus de marcher à l’ennemi » au cours de la journée du 13 avril. Tresch fut acquitté. Voir Witt J.-B. Se confond-il avec Tresch André, Jean ? Voir ce nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72011, notice TRESCH Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 septembre 2020.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable