TRINQUET Claude, Philibert

Né le 22 décembre 1836 à Avallon (Yonne) ; demeurant à Paris, 26, rue Chanoinesse (IVe arr.) ; corroyeur ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, il appartint à une compagnie de marche du 212e bataillon de la Garde nationale et continua son service sous la Commune de Paris. Le 1er mai 1871, il était envoyé au fort de Vanves et y demeura quatre ou cinq jours. Le 22, il se trouvait à Passy (XVIe arr.) et fut fait prisonnier.
Les meilleurs renseignements avaient été recueillis sur son compte : il était « signalé comme partisan de l’ordre ». Condamné, le 26 décembre 1871, par le 8e conseil de guerre, à la déportation simple, il mourut à l’ambulance d’Uro, île des Pins, le 23 juin 1873.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72032, notice TRINQUET Claude, Philibert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 septembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/761 et H colonies 102.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément