TUTIN Augustin, Léon, Alphonse

Né le 14 avril 1842 à Esquehéries (Aisne) ; ouvrier mercier puis marchand de bois ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. Administrateur des boucheries pendant le Siège ; élu le 5 septembre 1870 membre du Comité de vigilance des 20 arr., il devint, sous la Commune de Paris, chef du personnel au ministère de l’Agriculture et du Commerce.
Il fut condamné par contumace, le 10 mai 1873, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la privation des droits civiques. Arrivé en Belgique le 16 septembre 1873, il se fixa, 15, rue Sainte-Anne, à Bruxelles. Le 23 avril 1878, en jugement contradictoire, le 3e conseil de guerre le condamna à cinq ans de prison ; il obtint la remise du reste de sa peine le 20 août 1878.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72110, notice TUTIN Augustin, Léon, Alphonse, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 septembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/849, n° 4764 S 78. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 2510). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté n° 269740 (ce dossier existe encore en 1967) : Tutin est dit scieur de pierre. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément