VAGENER Jules

Né le 19 août 1851 à Escrennes (Loiret) ; serrurier ; communard.

Il était célibataire. Engagé volontaire au 126e régiment de ligne pour la durée de la guerre, il avait été libéré au début de mars 1871. Il se rendit à Versailles, puis revint à Paris le 16 ou le 17 mars. Le 19 mai, des gardes nationaux l’arrêtèrent, dit-il, et le contraignirent à se faire incorporer au 107e bataillon de la Garde nationale. Fait prisonnier le 28 mai rue de la Roquette (XIe arr.), chez un marchand de vins, il fut condamné, le 18 juin 1872, par le 16e conseil de guerre, à cinq ans de détention ; le 4 avril 1873, il vit sa peine commuée en trois ans de prison avec privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72148, notice VAGENER Jules, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 septembre 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/787.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément