VALENTIN Adélaïde

Ouvrière ; communarde.

Elle habitait, cour des Petites-Écuries, à Paris, Xe arr. ; déléguée du « Comité central des citoyennes », de l’Union des Femmes pour la défense de Paris et les soins à donner aux blessés, elle présenta, avec d’autres déléguées, une adresse à la Commission exécutive de la Commune de Paris (cf. J.O. Commune, 14 avril 1871). Voir Delvainquier Aimée et Le Mel N.
Elle fréquentait le club des Prolétaires qui se réunissait à l’église Saint-Ambroise, XIe arr., où elle prit la parole ; elle fréquentait également le club de l’église Saint-Éloi, XIIe arr.
Elle se confond sans doute avec la colonelle Valentin qui commanda la légion de fédérées organisée par Philippe, maire du XIIe arr. Voir Neckbecker Louise.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72188, notice VALENTIN Adélaïde, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 février 2020.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, Ly 22. — J.O. Commune, 14 avril 1871. — Murailles... 1871, op. cit., p. 305.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément