VAN HEES Alphonse, Bertrand

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 30 mars 1845 à La Haye (Pays-Bas) ; militaire hollandais ; communard.

Lieutenant d’artillerie dans l’armée hollandaise, Van Hees démissionna en 1866 après s’être querellé avec un capitaine, il vint en France et suivit les cours de l’Ecole polytechnique. Il était domicilié 12, boulevard Malesherbes dans le VIIIe arr.
Pendant le Siège il fut nommé officier à l’état-major de la Garde nationale de la Seine et, après le 18 mars 1871, il continua de servir à l’état-major de la place Vendôme, chargé en particulier de la construction des barricades. Il mena plusieurs visites d’inspection au Point-du-Jour, à Issy et à Gentilly. Le 16 mai, il était à la porte de Vanves, le 17 à Belleville, le 18 au Cherche-Midi puis dans le XIVe, avenue du Maine au commandement de la 14e légion, le 19 au Palais de la Légion d’honneur. Le 20, il fut aperçu à son domicile puis on perd sa trace.
Condamné par contumace, le 22 février 1873, par le 6e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, il obtint la remise de sa peine le 8 mai 1879 sous condition d’expulsion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72285, notice VAN HEES Alphonse, Bertrand par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 mars 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/862. — Arch. Min. Guerre, 6e conseil GR 8 J 237 (893). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément