VAN RYCKEGHEM, Charles Alexandre, Aloïse

Né le 16 juillet 1847 à Anvers (Belgique) ; demeurant à Paris ; ébéniste ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, il était lieutenant au 237e bataillon de la Garde nationale. Il conserva son grade après le 18 mars 1871 et fut nommé bientôt capitaine ; du 8 au 12 avril, il occupa la porte Maillot ; du 29 avril au 11 mai, il se trouvait à Issy. Le 18 mai, il fut envoyé au bastion 63. Le 21, il fut blessé à la jambe.
Les renseignements recueillis sur son compte étaient bons. Il fut condamné, le 28 décembre 1871, par le 6e conseil de guerre, à la déportation simple ; il se conduisait bien en Nouvelle-Calédonie ; il fit partie de la société dite des « Purs » ; il obtint la remise de sa peine le 15 janvier 1879.
Voir Zingé F.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72310, notice VAN RYCKEGHEM, Charles Alexandre, Aloïse, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 septembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/742 et H colonies 103. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Arch. Min. Aff. étrang. Belgique, 119 II. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément