PALANZONE André, Antoine

Né le 17 juin 1888 à Nîmes (Gard), mort le 13 juin 1954 à Sète (Hérault) ; cheminot ; syndicaliste CGT ; libertaire.

Fils d’un cordonnier, André Palanzone, ouvrier chaudronnier à la Compagnie des chemins de fer de l’Hérault à Montpellier, fut candidat abstentionniste sur la liste libertaire aux élections législatives de 1924. Également syndicaliste CGT, il fut secrétaire adjoint de la Bourse du Travail de 1929 à 1934 et membre de la commission administrative de l’Union départementale CGT élue le 27 février 1938. Il appartenait alors à l’aile réformiste de la confédération.

André Palanzone fut élu, en février 1927 et en février 1933, délégué du personnel suppléant, au titre de la CGT, au sein du Chemin de fer d’intérêt local (CFIL) de l’Hérault.

En 1931, il représenta le syndicat confédéré [CGT] du personnel du CFIL à Montpellier au congrès confédéral de la CGT.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7232, notice PALANZONE André, Antoine, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 15 avril 2020.

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 15 M 70 et 196 M 2. — Le Travail, 1938. — La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 15 mars 1927, 1er avril 1933 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Compte rendu du congrès confédéral de la CGT en 1931. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément