VAUTIER Nicolas

Né le 22 février 1821 à Sedan (Ardennes) ; demeurant à Paris, 65, rue des Abbesses (Montmartre, XVIIIe arr.) ; artiste dramatique ; communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, il fit partie de la 5e compagnie sédentaire du 158e bataillon de la Garde nationale comme lieutenant ; après le 18 mars 1871, il continua son service ; le 25, il était élu capitaine. Le 3 avril, il se trouvait en avant du fort d’Issy ; il rentra le 4 à Paris et ne fit plus que des services d’ordre et de police. Le 22 mai, il se réfugia, 52, rue du Faubourg-du-Temple (XIe arr.) chez un ami, et y resta jusqu’au 28 mai ; on l’arrêta chez lui le 22 juillet.
On n’avait pas de mauvais renseignements à son sujet. Condamné, le 5 avril 1872, par le 9e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques, il vit sa peine commuée le 12 juin 1872 en cinq ans de détention ; le 22 novembre 1875, il obtint la remise d’un an de détention.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72392, notice VAUTIER Nicolas, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 octobre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/744 et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément