VERRIER Michel

Né le 18 octobre 1838 à Paris ; y demeurant, rue de Rambuteau ; fumiste ; communard.

Il était célibataire. Depuis 1868, il avait été condamné six fois pour vagabondage (les sommiers mentionnent trois condamnations).
Pendant le 1er Siège, il servit comme ambulancier ; le 21 mars 1871, il s’enrôla dans les Volontaires de la Colonne de juillet. Arrêté le 28 mai — il avait été reconnu à ses souliers militaires et n’avait jamais eu autre chose en fait d’uniforme — il fut condamné, le 8 avril 1872, par le 7e conseil de guerre, à cinq ans de détention. Condamné de nouveau, le 5 mars 1879, à treize mois de prison pour rupture de ban, il obtint sa grâce le 26 avril 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72527, notice VERRIER Michel, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 octobre 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/796.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément