VEYRON-LACROIX Eugène, Antoine

Né le 29 décembre 1813 à Roche (Isère) ; fabricant de cannes ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Eugène Veyron-Lacroix était célibataire. Il avait subi avant 1870 trois condamnations pour outrage à la pudeur et colportage d’imprimés.
En 1871, il était garde fédéré ; en mai, il se trouvait à la barricade de la rue de Rambuteau. Il fut condamné, le 9 décembre 1871, à la déportation dans une enceinte fortifiée, peine commuée en déportation simple en 1877, puis remise en 1878 à cause de son état de santé ; il mourut le 22 janvier 1878, à l’hôpital de Numbo, île des Pins.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72551, notice VEYRON-LACROIX Eugène, Antoine, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/834 et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément