PARAZOLS Joseph

Par André Balent

Né le 11 février 1893 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), mort le 29 avril 1973 à Perpignan ; cheminot ; syndicaliste CGTU ; communiste.

Fils d’un postillon, Joseph Parazols fit son service militaire pendant cinq ans au 24e RI coloniale. Après la guerre il fut un temps employé aux chemins de fer du Nord-Ouest (Saint-Denis) puis revint à Perpignan où il se fit embaucher comme maçon.
Pendant quelques années, il fut un des rares animateurs de la CGTU dans les Pyrénées-Orientales. Inscrit au chômage en décembre 1934, il participa sans doute aux activités des comités de chômeurs (voir Joseph Guisset*). En tout cas il prit une part active à la grève des vendangeurs que déclencha en septembre 1935 le comité de chômeurs de la CGTU. Un rapport du commissaire spécial de Perpignan au préfet des Pyrénées-Orientales daté 25 mars 1936, affirme : « C’est lui [Joseph Parazols] qui, en septembre 1935, a fait déclencher un mouvement de grève chez les vignerons du département. » Il fut secrétaire du syndicat des travailleurs du Bâtiment.
Joseph Parazols militait également au Parti communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7262, notice PARAZOLS Joseph par André Balent, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 3 avril 2010.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, liasse 187. — Interview de Joseph Guisset.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément