VIÉVILLE Théodore, Auguste

Né le 25 janvier 1839 à Maretz (Nord) ; y demeurant ; voyageur de commerce ; communard.

Il était marié, père de trois enfants. Il avait subi une condamnation à 1 f d’amende pour voies de fait. Il avait quitté son département quelques années avant la Commune, à la suite d’une déclaration de faillite.
Au début de la guerre, il était garçon épicier à Montrouge (Seine). Pendant le 1er Siège, il fit partie d’une compagnie sédentaire du 227e bataillon de la Garde nationale et continua son service après le 18 mars 1871 ; il fut élu délégué de sa compagnie au Comité de fédération, et quitta Paris au début d’avril pour ne pas entrer dans une compagnie de marche.
Condamné, le 21 janvier 1873, par le 4e conseil de guerre, à un an de prison, il vit sa peine réduite à six mois le 2 avril 1873.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72631, notice VIÉVILLE Théodore, Auguste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 octobre 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/787.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément