PARMENTIER Louis, Fernand

Par Jean-Jacques Doré

Né le 27 janvier 1895 à Boissay près de Buchy (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; cheminot ; syndicaliste unitaire et militant communiste de Seine-Inférieure.

Fils d’un instituteur public et d’une femme de ménage, Louis Parmentier, mobilisé en 1915, fut fait prisonnier au chemin des Dames le 1er juillet 1917 et vécut en captivité à Mayence (Allemagne) avant d’être rapatrié en France le 5 décembre 1918.

Employé à l’exploitation des chemins de fer de l’État en gare du Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), il fut membre de la commission administrative du syndicat unitaire (CGTU) des Cheminots du Havre à partir de 1923 et fonda avec Roul, Miot et Royère la cellule communiste de la gare en 1925, année où il fut candidat du Parti aux municipales en mai puis aux cantonales de juillet.

En 1927, il prit en charge la gérance de l’Unitaire le journal de l’Union locale et fut élu secrétaire du syndicat des Cheminots en 1930 et 1931 ; trésorier en 1934, il fut à nouveau secrétaire en 1935 puis reconduit à ce poste après la fusion avec les confédérés (CGT) le 13 octobre 1935 : le bureau était composé en outre de Joseph Letang (ex confédéré, secrétaire adjoint), Gaston Vaysse (ex confédéré, trésorier), Charles Hory (ex unitaire, trésorier adjoint) et Léon Leriche (ex unitaire, archiviste) ; le syndicat comptait alors environ 700 adhérents.

Secrétaire général jusqu’en 1939, il fut évincé en octobre pour son appartenance au Parti communiste.

Louis Parmentier fut à nouveau élu secrétaire en 1946, réélu le 2 février 1947, il prit sa retraite en 1950.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7268, notice PARMENTIER Louis, Fernand par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 10 août 2020, dernière modification le 13 octobre 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime, 10 MP 1410 Syndicats dissous avant 1936, Sûreté générale, rapports mensuels des commissaires spéciaux, 4 MP 2886 Fiches individuelles des militants syndicaux, 1 MP 343 Dossiers individuels des membres du PCF de L à Z, 1 MP 535 Radiation du carnet B pour départ, 1 MP 497 Communisme. — Direction des affaires sociales de la préfecture, dossiers non versés aux archives. — État civil. — Registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément