VILLEVAL Paul, Albert

Né le 29 mars 1835 à Bruxelles (Belgique) ; ouvrier typographe ; communard.

Paul Villeval était typographe tout comme ses frères Denis et Joseph Albin Villeval.
Inspecteur de police, sous la Commune de Paris, au commissariat du quartier Saint-Thomas d’Aquin (VIIe arr.), il fut condamné une première fois, le 19 septembre 1871, par la 10e Chambre, à dix-huit mois de prison (le prénom indiqué est Denis, cf. BB 24/770). Par contumace, le 3e conseil de guerre le condamna ensuite, le 8 septembre 1873, à la déportation dans une enceinte fortifiée (prénoms indiqués : Paul, Albert).
Villeval purgea sa contumace et, le 27 décembre 1875, le 3e conseil de guerre ramena sa condamnation à un an de prison ; remise du reste de sa peine lui fut accordée le 29 novembre 1876.
Voir Zingé F.

Après la déportation de Joseph Albin en Nouvelle-Calédonie, en 1872, Denis et Paul prirent en charge leur neveu de 2 ans, Albin. Dans les années 1880, les deux frères travaillaient comme typographes à la maison Lahure, à Paris, où ils firent entrer le jeune Albin comme apprenti en 1884.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72717, notice VILLEVAL Paul, Albert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 octobre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/770, n° 8769, S 72 (état n° 1) et BB 24/821. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 2133). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Min. Aff. étrang. Belgique, 119 II. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément