VITTMANN Jean

Né le 29 juin 1829 à Nidrevisse — serait-ce Niedervisse (Moselle) ; demeurant à Paris ; fondeur en fer ; communard.

Il était marié, sans enfant. Au moment du 18 mars 1871, il travaillait dans les ateliers de la compagnie du chemin de fer d’Orléans. Il fut contraint, le 25 ou 26 mars, de prendre du service, dit-il. Il entra dans la 7e compagnie sédentaire du 133e bataillon fédéré, dont il avait fait partie pendant le 1er Siège. Le 2 avril, il se trouvait au plateau de Châtillon et fut fait prisonnier le 4 avril.
Les renseignements sur son compte étaient mauvais (selon la police) : « il professait les idées les plus révolutionnaires ». Il fut condamné, le 6 mars 1872, par le 24e conseil de guerre, à deux ans de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72825, notice VITTMANN Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 octobre 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/750.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément