VITU François

Né le 16 mai 1819 à Saint-Seine-en-Montagne (Côte-d’Or) ; teinturier ; communard.

Le 21 décembre 1850, il avait été condamné à un mois de prison pour outrages.
Pendant la Commune de Paris, il fit partie de la 11e compagnie sédentaire du 32e bataillon fédéré. D’après le commissaire de police, il sympathisait avec la Commune. Le 3 avril 1871, il alla à Issy, puis fit un service de garde à Paris. Il ne se serait pas battu dans les rues au cours de la Semaine sanglante. On l’arrêta chez lui, le 23 mai.
Les renseignements recueillis sur lui étaient satisfaisants. Il fut condamné, le 26 avril 1872, par le 23e conseil de guerre, à cinq ans de détention.

Demeurant à Paris, il était marié et père de trois enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72827, notice VITU François, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 octobre 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/750.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément