PASSARD

Syndicaliste cheminot unitaire (CGTU) de l’Ain.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Passard devint secrétaire du syndicat des cheminots PLM d’Ambérieu-en-Bugey (Ain) et fut élu le 27 avril 1920 secrétaire adjoint du groupe socialiste local. Appartenant, selon la police, à la tendance Semard, il fut exclu de son syndicat par les partisans de Marcel Bidegaray et forma un syndicat CGTU dont il devint secrétaire en janvier 1922. Il assista néanmoins au congrès de l’Union départementale de l’Ain (Bourg-en-Bresse, 29 janvier 1922) qui préconisa de ne pas former de syndicats CGTU (voir Marcel Nicolet*). Après 1922, le syndicat CGTU des cheminots PLM d’Ambérieu disparut. Il fut reconstitué en 1925 par Marius Métral. Après le déplacement de ce dernier en 1928, Passard redevint secrétaire du syndicat, mais semble n’avoir eu qu’une activité restreinte.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article7284, notice PASSARD, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

SOURCES : Arch. Nat. F7/12970. — L’Éclaireur de l’Ain, 1920, 1922 et 1928.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément