WATRIN Pierre, Jules, Nicolas (ou Jean, Pierre, Jules, Nicolas)

Né le 16 avril 1832 à Macheren (Moselle), mort le 2 octobre 1890 à Constantinople (Turquie) ; conducteur des Ponts et Chaussées, puis ingénieur-cafetier ; communard.

Fils de Jean Nicolas et Marie Anne Nicolas, Pierre Watrin s’était marié le 31 août 1881 à Constantinople avec Marie Hélène Ledantec, commerçante. Il avait subi deux condamnations (non mentionnées au casier) pour tapage nocturne, à un mois et à quinze jours de prison.
Ancien soldat du 2e régiment de carabiniers, il avait été libéré en 1859 sans certificat de bonne conduite ; pendant le 1er Siège, il fut sergent-major à la 6e compagnie du 1er bataillon du génie auxiliaire ; sous la Commune de Paris, il devint adjudant sous-officier au 222e bataillon de la Garde nationale et fut nommé, le 15 mai 1871, capitaine en second à la 6e compagnie du 3e bataillon du génie. Il avait été arrêté deux fois, en avril et mai 1871 et « pris à deux reprises différentes pour un sergent de ville ».
Il fut condamné par contumace, le 30 novembre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée par le 6e conseil, puis contradictoirement, le 28 juin 1873, par le 4e conseil de guerre, à un an de prison et dix ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72951, notice WATRIN Pierre, Jules, Nicolas (ou Jean, Pierre, Jules, Nicolas), version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 25 octobre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/793. — Arch. Min. Guerre, 6e conseil (n° 746). — Arch. PPo., listes de contumaces. — État civil des Français de Constantinople (Turquie), déposé au CADN à Nantes, Contrat de mariage 31/08/1881 n°63 Istambul 2mi 2039.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément