WEBER Nicolas

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 2 mai 1821 à Etterlbruck (Duché de Luxembourg) ; tailleur de pierres puis concierge ; domicilié 35, rue de la Grange-aux-Belles (Paris, Xe arr.) ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Marié, sans enfant, Nicolas Weber avait servi dans la légion étrangère de 1845 à 1849. Après avoir été tailleur de pierres, il trouva à s’engager comme concierge à Paris. Pendant le Siège de Paris, il ne s’engagea pas dans la Garde nationale en raison – déclara-t-il – de la méfiance contre les étrangers.
Au début du mois d’avril 1871, il accepta de s’engager dans les Vengeurs de Paris mais sans vouloir combattre, et il fut élu caporal clairon. Il resta à la caserne des Célestins jusqu’au 15, puis à la caserne de la Banque, puis au Champ-de-Mars. Pendant la Semaine sanglante, il serait rentré chez lui. Il fut arrêté le 7 juin sur dénonciation. On lui reprocha, en vain, d’avoir pratiqué une ouverture dans son immeuble permettant aux combattants de s’enfuir et d’avoir aidé à la construction d’une barricade.
Il fut condamné avec circonstances atténuantes à la déportation simple par le 8e conseil de guerre le 18 janvier 1872. Embarqué à l’Ile d’Oléron le 16 mai 1873 sur le Calvados, il débarqua à l’Ile des Pins le 3 octobre suivant ; sa peine fut commuée en dix ans de bannissement le 20 novembre 1877, il embarqua pour la France le 18 février 1878 à bord du Navarin.

Liste — d’après l’état de nos recherches — des Luxembourgeois ayant participé à la Commune de Paris :
Aast, Angel Ch., Arnoldy J., Bohler J., Bourens, Breistroff M., Bruch J., Busch G., Chalbert Th., Choller M., Conter P., Dany F., Defresne J., Dieudonné F., Elsen D., Entringer C., Fieffé L., Foos N., Gallion J., Gallion M., Gallion P., Gillen P., Gomand H., Habig M., Hardt G., Hauer D., Heins H., Hemmer J., Hentgès, Hoefgen J., Hourt, Hunck N., Kelsen N., Kreitz P., Leclerc J., Lenfant J., Meitzig, Meyer, Pelkès, Rekinger, Riche P., Riès H., Riès J.-P., Schanen, Scheer, Schmidt N., Schmit H., Schmit J.-P., Schmit P., Scholtes J., Scholtes J.-B., Schreiner, Seyvert J., Vivinus, Wagener, Weber N., Wigler, Wirion, Wortminger, Zimmer E., Zimmer E.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72962, notice WEBER Nicolas par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 mars 2021.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/742, BB 27 et C/3122. — Arch. Min. Guerre, GR 8 J 260 (196) et GR 8 J 559. — ANOM COL H 104. — L’Industriel de Saint-Germain-en-Laye, 27 janvier 1872.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément