WILLEMS (ou VILHELM) Charles, Théodore

Né le 22 novembre 1838 à Bruxelles (Belgique) ; demeurant à Paris, 16, rue de la Fontaine-du-But (XVIIIe arr.) ; cordonnier ; communard.

Il était non marié, père de trois enfants légitimés. Le 5 décembre 1860, il avait été condamné par le tribunal correctionnel de la Seine à huit jours de prison pour injures à agent de police. Belge, il avait reçu le secours de la légation belge « pendant les derniers événements ».
Simple garde dans une compagnie sédentaire du 78e bataillon, il passa, le 1er mai 1871, dans une compagnie de marche. Trois de ses frères servirent la Commune dans les mêmes conditions que lui et l’un d’eux fut tué le 23 mai. Du 10 au 21 mai, le 78e bataillon occupa le Petit-Vanves ; le 22, Vilhems défendait la barricade de la place Clichy ; le 23, il fut arrêté à son domicile à Montmartre.
Des témoins donnèrent de bons renseignements sur son compte ; par contre, ceux de la police ne l’étaient pas : d’idées exaltées, enclin à la boisson, il fréquentait les clubs. Il fut condamné, le 11 mai 1872, par le 16e conseil de guerre, à trois ans de prison. Voir Zingé F.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73012, notice WILLEMS (ou VILHELM) Charles, Théodore, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 octobre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/750. F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément