WOLF Léon, Charles

Né le 2 août 1830 à Paris ; imprimeur lithographe ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Léon Wolf habitait Paris, au 49, rue de la Gaîté (XIVe arr.) ; il était marié, père d’un enfant. Il était imprimeur-lithographe.
Pendant le 1er Siège, il servit comme caporal à la 5e compagnie du 46e bataillon de la Garde nationale. Pendant la première quinzaine de mars 1871, il fut nommé délégué de sa compagnie au Comité central et assista aux réunions du Vauxhall. Pour cette raison, son capitaine, le sieur Faivre, le raya des contrôles et le priva de sa solde ; Wolf porta plainte ; Faivre fut arrêté le 19 mars puis relâché. Lors de l’envahissement de la mairie du XIVe arr. par les membres du Comité central, Wolf remplaça le drapeau tricolore par un drapeau rouge, puis exerça les fonctions de chef de bureau des décès jusqu’à l’arrivée des troupes.
Avant l’insurrection, Wolf était employé dans cette mairie comme écrivain auxiliaire. Il affirmait ne pas avoir d’antécédents judiciaires.
Condamné, le 4 avril 1872, par le 10e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques, il arriva à Nouméa le 28 septembre 1873. Il fut amnistié le 15 janvier 1879 et rentra par le Calvados.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73054, notice WOLF Léon, Charles, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 octobre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/774 et BB 24/767. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément