WOLLENSCHNEIDER Joseph

Né le 26 mars 1849 à Steinbourg (Bas-Rhin) ; tailleur d’habits ; communard.

Il avait été exempté du service comme fils aîné de veuve ; il était célibataire. Pendant la guerre contre la Prusse, il s’engagea dans une compagnie de francs-tireurs, puis au 1er régiment de hussards. Il vint à Paris vers le 12 mars 1871 ; il aurait travaillé jusqu’au 20 ou 21 avril chez Daunard, tailleur, « d’opinions exaltées », dit le commissaire de police du quartier de Rochechouart (IXe arr.). Il s’engagea alors au 228e et le suivit à Asnières. Rentré à Paris, il fut élu lieutenant à la 4e compagnie. Le 21 mai, il se blessa, « lui-même, en s’amusant », dit-il, puis il rentra chez lui.
Condamné le 1er février 1872, par le 4e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques, il vit sa peine commuée le 19 juin 1872 en cinq ans de détention ; d’après le directeur de Thouars (Deux-Sèvres), 11 août 1876, ce détenu était « ouvrier laborieux et assez habile, mais violent et indiscipliné et qui ne manifeste aucun sentiment de repentir ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73062, notice WOLLENSCHNEIDER Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 octobre 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/742.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément