WURTH Gustave [ou WÜRTH]

Né à Mulhouse (Haut-Rhin) le 6 août 1846 (ou 1847) ; mort le 6 février 1884 à Paris (Xe arr.) ; adhérent de l’AIT ; juge d’instruction sous la Commune de Paris.

Gustave Würth était membre de l’Association Internationale des Travailleurs.
Le 6 mai 1871, par arrêté du Comité de salut public, Wurth fut nommé, avec A. Moreau, juge d’instruction attaché au parquet du procureur de la Commune de Paris (J.O. Commune, 18 mai). Il assista à l’exécution de Veysset, le 24 mai, sur le Pont-Neuf.

Par contumace, le 3e conseil de guerre condamna Wurth à la peine de mort le 2 août 1872.
Il passa d’abord la frontière pour arriver à Bâle en octobre 1871. Réfugié à Bruxelles — selon le dossier contumax, — à Mulhouse où il a vécu « depuis sa condamnation » — selon la lettre d’un sénateur, 22 mai 1879 — à Londres, il continua, en exil, à s’occuper de « menées socialistes ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73077, notice WURTH Gustave [ou WÜRTH], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 30 juin 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/859 A, n° 3413. — Arch. PPo., listes de contumaces. — J.O. Commune, 18 mai. — M. Vuillaume, Mes Cahiers rouges..., op. cit. — L. Descaves, Philémon..., op. cit., p. 270 (Wurth y est prénommé Émile). — Herman Jung Papers, IISG Amsterdam, lettre de Charles Keller à Léo Frankel (note de Marianne Enckell). — Michel Cordillot (coord.), La Commune de Paris 1871. L’événement, les acteurs, les lieux, Ivry-sur-Seine, Les Éditions de l’Atelier, janvier 2021.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément