ZÉGUT Auguste, Nicolas

Né le 25 juin 1840 à Paris ; horloger et fabricant de sacs de papier ; communard déporté.

Fils de Nicolas Zégut et d’Anne Choueff (?), Auguste Zégut était horloger en 1870. Il avait été également fabriquant en sac en papier.
En 1856, il avait été condamné, pour vol, à la maison de correction jusqu’à l’âge de dix-huit ans.
Demeurant à Montreuil (Seine), Zégut était marié, père de deux enfants.
Le 18 mars 1871, on constata sa présence rue des Rosiers (XVIIIe arr.), où il dit avoir essayé de sauver les généraux Lecomte et Thomas. Il fut élu, le 6 avril, capitaine à la 4e compagnie du 154e bataillon fédéré de la XVIIIe légion, où il avait été délégué au Comité central du 16 mars au 6 avril. Il fut condamné par contumace, le 3 décembre 1872, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; puis, en jugement contradictoire du 14 février 1876, par le 3e conseil de guerre, à la même peine ; amnistié en 1879, il rentra par le Navarin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73112, notice ZÉGUT Auguste, Nicolas , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 juillet 2020.

SOURCES : Arch. Nat., H colonies 104. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément