ZUKOWSKI Jules

Né à Jitomir (Pologne) le 7 janvier 1838 (ou le 7 février 1834 ?) ; communard.

Il participa à l’insurrection polonaise de 1863, puis vint en France où il gagna sa vie comme peintre en bâtiment. Pendant la guerre franco-prussienne, il s’engagea dans les tirailleurs Lafont-Mocquart. En mars 1871, il fut libéré et revint à Paris.
Sous la Commune, il fut sous-lieutenant ou lieutenant dans les Éclaireurs fédérés. Il fut condamné par contumace, le 22 juillet 1874, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il vécut réfugié en Suisse. Il était marié et père d’un enfant.
Voir Wroblewski W.

Il semble que la police, le 29 mars 1873, cherchant Jules Zukowski, se trompa et arrêta un homonyme, tenancier d’une brasserie 7 rue Racine (c’est dans cette brasserie que sera créé le mouvement littéraire des Hydropathes) [Note de Christophe Canivet].

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73130, notice ZUKOWSKI Jules, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 octobre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/852, n° 744 S 79. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément