ZWAHLEN David, Emmanuel

Né le 25 décembre 1840 à Sainte-Croix, canton de Vaud (Suisse) ; demeurant à Paris ; célibataire ; marchand de vins.

Parti pour Paris en 1868, il refusa de quitter cette ville à cause de son commerce et fut forcé de porter les armes. Pendant le 1er Siège, il appartint comme sergent-major, puis comme sous-lieutenant, au 222e bataillon ; il conserva son grade après le 18 mars 1871. Le 8 avril, il fut nommé capitaine. Il se laissa entraîner le 15 avril, à Saint-Denis, à dérober des munitions qu’il se proposait de revendre à la Commune, mais il fut victime d’un escroc et fait prisonnier dans le cimetière de la ville. Les renseignements recueillis sur son compte n’étaient pas mauvais. Il passa neuf mois à l’île d’Oléron avant d’être traduit en jugement. Condamné, le 6 février 1872, par le 20e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, il vit sa peine commuée le 22 mai 1872, en déportation simple ; il eut en déportation une très bonne conduite ; sa condamnation, ramenée le 14 février 1878 à dix ans de bannissement, fut remise le 15 janvier 1879.
Liste — d’après l’état de nos recherches — des Suisses ayant participé à la Commune de Paris : Agassiz Ch., Artus J., Bal. L., Bartézy R., Baumann J.-B., Belmont P., Berchtold J., Bertazzi R., Borella J., Bosino Ch., Bourquart J., Cusa M., Degenève G., Diggelmann J., Donnier J., Droz J., Elmer G., Fournier L. ?, Genetelli H., Girardet P., Granger E., Grosclaude L., Hildbod ?, Hirsiger J. ?, Hoffmann H., Jacquemin A., Jacquet A., Klobfre A., Linder E., Linder N. ? Luzzani Ch., Macagni S., Martinetti C., Mellet P., Mermoud V., Nessy J., Pappaz Ch., Pifferini J., Ponzio Ch., Pozzi P., Ramelli E., Rassin J., Reymond L., Rochat Ch., Schwartz G., Sourlier J. ?, Stahli F. ?, Terrapond L., Troyon Ch., Vanoti J., Werner J.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73131, notice ZWAHLEN David, Emmanuel , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/742. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Arch. fédérales, Berne, carton 193.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément