GLANGINE René

Né 3 juillet 1906 à Giromagny (Territoire de Belfort) ; syndicaliste CGT puis FO du Doubs puis du Haut-Rhin.

Travaillant à l’Énergie industrielle à Besançon (Doubs), René Glangine était, en 1936-1937, secrétaire du syndicat CGT de cette entreprise dans cette ville, qui groupait 396 syndiqués sur 425 agents.

Après la nationalisation des industries électrique et gazière, René Glangine, cadre ou devenu cadre, continua de travailler à Besançon où il fut secrétaire l’Union nationale des syndicats de cadres (UNSC), organisation créée en juin 1948 à l’initiative de la Fédération Force ouvrière des industries de l’énergie électrique et du gaz. À partir de 1954, il fut contraint de partir à Mulhouse (Haut-Rhin) par suite du déplacement de la Direction régionale. Il devint alors secrétaire de la section syndicale de Mulhouse et fut très vite nommé président de l’union régionale des syndicats Force ouvrière de l’électricité et du gaz. Au titre de l’UNSC, il fut élu membre du comité fédéral de la Fédération, de son premier congrès (juin 1948) au VIIe (avril 1961).

Au plan interprofessionnel, René Glangine devint, lors de sa création le 3 janvier 1948, trésorier général de l’Union locale FO de Besançon.

René Glangine partit en retraite en 1966.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73307, notice GLANGINE René, version mise en ligne le 14 août 2009, dernière modification le 28 janvier 2014.

SOURCE : Arch. Dép. Doubs, 1911 W/8, dossier 1047, 1911 W/9, dossier 1099. — Lumière et Force, n° 4 (octobre 1948), 16 (octobre 1950), 32 (octobre-novembre 1952), 46 (octobre-décembre 1954), 55 (septembre-novembre 1956), 66 (janvier-mars 1959), 77 (avril-mai 1961), 107 (avril-mai 1966). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément