GIACOBBI Jean, François

Par Louis Botella

Né le 27 janvier 1888 à Venaco (Corse, Haute-Corse), mort le 25 janvier 1978 à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; ouvrier d’Etat ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) des Tabacs et des Bouches-du-Rhône

Fils de Pierre Giacobbi, travailleur, et de Martine Rinieri., Jean Giacobbi assumait, depuis novembre 1933 au moins, la fonction de secrétaire général du syndicat CGT du personnel de la manufacture des tabacs de Marseille. Par la suite, il fut remplacé dans cette fonction par André Polidori.

Ce syndicat comptait alors plus de 350 adhérents.

Au plan interprofessionnel, il fut réélu, en février 1935, membre de la commission administrative de l’Union locale CGT de Marseille. Il conserva cette fonction lors du congrès de réunification (CGT et CGTU) qui eut lieu en février 1936.

En mars 1938, Jean Giacobbi fut signalé comme étant trésorier adjoint de cette UL.

Lors de sa création, le 30 avril 1948, Jean Giacobbi devint trésorier général du syndicat FO des ouvriers et ouvrières de la Manufacture des Tabacs de Marseille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73372, notice GIACOBBI Jean, François par Louis Botella, version mise en ligne le 15 octobre 2014, dernière modification le 24 octobre 2014.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, 1863 W 4, dossier 3170. — Le Midi syndicaliste, organe des groupements ouvriers confédérés de la région de Marseille puis de l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône, 17 novembre 1933, 1er mars 1935, 1er mars 1936, 25 février 1937, 15 mars 1938 (BNF, Gallica). — État civil en ligne cote 2 E 2-223/25, vue 167.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément