JAUNEAU Paulette [née BIEFNOT Paulette, dite CLEYMEN Paulette].

Par Jean-Pierre Besse

Née le 11 janvier 1922 à Bondy (Seine, Seine-Saint-Denis) ; militante communiste et résistante dans l’Oise, présidente départementale de l’UFF au début des années 1950, présidente d’honneur de l’ANACR-Oise à partir de 2006.

Le père de Paulette Biefnot était cordonnier. Sa mère se remaria et s’installa à Saint-Just-en-Chaussée (Oise) au début des années 1930 avec son nouveau mari, Henri Cleymen. Ils tenaient un commerce de café et d’alimentation. Paulette milita très jeune dans les organisations communistes, responsable de l’Union des jeunes filles de France (UJFF) à Saint-Just-en-Chaussée en 1937, elle était alors tantôt appelée Biefnot tantôt Cleymen. Elle accéda au secrétariat régional en 1938. C’est au sein des organisations antifascistes de la région qu’elle fit connaissance de Georges Jauneau*, ingénieur chimiste, qu’elle épousa le 28 août 1940 à Vallières (Creuse).

Paulette Jauneau participa activement à la Résistance où son mari prenait aussi une place essentielle.

À la Libération, Paulette Jauneau fut avec Jeanne Léveillé*, Elise Lhôtelier* et Georgette Lelong*, l’une des militantes auxquelles le Parti communiste confia des responsabilités dans les organisations proches et dans la propagande.

Membre du comité fédéral en février 1947, déléguée au congrès de Strasbourg, membre du bureau fédéral en juin 1948, Paulette Jauneau animait les réunions de l’Union des femmes françaises (UFF) dont elle était membre du comité départemental en 1948.

En 1950, elle était toujours membre du bureau fédéral du PC et un rapport des renseignements généraux la présentait comme la présidente départementale de l’UFF. Cette organisation fut secouée au début des années 1950 par une grave crise où se mêlaient problèmes politiques et problèmes personnels (voir Roland Bertrand). Paulette Jauneau se trouva au centre de cette crise qui affecta profondément son mari.

Lorsque Georges Jauneau quitta le PCF, Paulette Jauneau continua à prendre sa carte sans avoir cependant une activité militante.

Paulette Jauneau était depuis 2006 présidente d’honneur de l’ANACR-Oise. Elle vivait en 2010 à Clermont (Oise).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73431, notice JAUNEAU Paulette [née BIEFNOT Paulette, dite CLEYMEN Paulette]. par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 23 août 2009, dernière modification le 23 août 2010.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Dép. Oise, 394 W 3 931, 116 W 11 847 2. — Le Travailleur de l’Oise, 1944-1949. – Le Patriote de l’Oise, 1944-1951. — Souvenirs de militants isariens.—Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément