BOUILLET Louis, Alexandre

Par Claude Pennetier

Né le 7 avril 1891 à Bannegon (Cher), mort le 3 mars 1976 à Saint-Amand-Montrond (Cher) ; cuisinier puis patron de bistrot ; militant anarchiste à Paris, puis militant socialiste de Bry-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) et de Saint-Amand-Montrond.

Fils d’un cultivateur et d’une ménagère, Louis Bouillet travailla comme cuisinier à Paris, où en 1908 et 1909, il milita dans un groupe anarchiste du quartier de la gare du Nord. Il s’installa ensuite dans l’Eure et participa à la fondation du groupe socialiste de Lyons-la-Forêt.

Mobilisé à la déclaration de la Première Guerre mondiale, il demanda à être envoyé au front. Mais, rapidement dégoûté par la « boucherie », il réussit à se faire muter en Orient.

Après l’armistice, Louis Bouillet participa à la section socialiste de Bry-sur-Marne. Adversaire de l’adhésion à la IIIe Internationale, il resta à la SFIO après le congrès de Tours (décembre 1920). En 1922, il revint à Saint-Amand où, deux ans plus tard, il ouvrit un débit de boissons place Carrée. Il reprit ses activités militantes à la SFIO en 1925. Louis Bouillet fut un des artisans du succès du socialiste Robert Lazurick aux élections municipales de mai 1935 et législatives d’avril-mai 1936.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73452, notice BOUILLET Louis, Alexandre par Claude Pennetier, version mise en ligne le 21 août 2009, dernière modification le 8 novembre 2021.

Par Claude Pennetier

SOURCES : État civil. — Témoignage de Louis Bouillet, août 1970. — Site Match ID, Acte n°79, Source INSEE : fichier 1976, ligne n°54363. — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément