GOUGENOT Jacques

Par Robert Estier

Né le 26 février 1895 à Saint-Voir (Allier), mort le 24 avril 1961 à Roanne (Loire) ; cheminot ; militant socialiste SFIO ; maire de Roanne (1952-1958).

Venu à Roanne à sa démobilisation en 1918 (blessé en 1916 et 1917, il était titulaire de la Médaille militaire et de la Croix de guerre), Jacques Gougenot entra au service technique de la SNCF (employé PLM) et adhéra dans les années 1930 à la section locale du PUP, puis en 1935, au Parti socialiste SFIO. Il fut élu au conseil municipal de 1935 sur la liste du maire socialiste Sérol, et succéda à Boissonnade comme secrétaire de la section SFIO locale en 1938.

Destitué en novembre 1940, il participa activement à la Résistance dans le réseau Fer, ce qui lui vaudra la médaille de la Résistance, puis à la réorganisation du parti SFIO décapité par le retrait de Sérol. Il fit partie à la Libération de la délégation municipale provisoire désignée le 22 août 1944, fut ensuite délégué par le comité de Libération de Roanne à la présidence du comité d’épuration du Roannais où il se montra modéré. Après avoir fait partie du conseil municipal nommé, il fut élu conseiller en avril 1945 avec 11 600 voix, sur une liste d’union, puis en 1947 sur une liste SFIO emmenée par Dourdein. Élu deuxième adjoint de Dourdein, grâce à l’appui des communistes, il devint après le décès de Dourdein le 25 juillet 1952, maire de Roanne le 24 août 1952, par 17 voix contre 15 à Pillet (UDSR), les onze communistes votant pour lui. Il rompit cette alliance aux élections de 1953 où il fut élu maire cette fois, grâce à l’appui des voix de Pillet, les dix conseillers communistes votant pour Bonnefille. Il facilita ainsi l’ascension de Pillet, qui le lâcha en 1958, et devint alors maire sur une liste de droite homogène, mettant fin à soixante-deux ans de règne socialiste sur la ville de Roanne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73546, notice GOUGENOT Jacques par Robert Estier, version mise en ligne le 26 août 2009, dernière modification le 26 août 2009.

Par Robert Estier

SOURCE : Arch. Mun. Roanne, 1 K 4, 1 K 5, 1 K 8, 7 M 4 art. 19, Papiers Bernicat.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément