LAGARDE Pierre, Amand

Par Claude Pennetier

Né le 2 mars 1875 à Rochefort (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), mort le 25 novembre 1938 ; commerçant ; militant communiste de Vincennes (Seine, Val-de-Marne), membre du comité central de l’ARAC.

Fils de Pierre Lagarde, tôlier devenu laitier, et de Rosalie Bucherie, Pierre Lagarde était laitier quand il se maria le 11 juin 1898 à Tonnay-Charente (Charente-Inférieure), avec Héloïse Bitaud. Il fut officier pendant la Première Guerre mondiale.

Modeste commerçant de Vincennes, il était membre du comité central de l’Association républicaine des anciens combattants et militait au Parti communiste. Secrétaire, en 1935, du rayon communiste local, il fut candidat, le 26 mai de la même année, au conseil général dans la troisième circonscription de Vincennes (Fontenay-sous-Bois). Il recueillit 1 770 voix contre 200 à l’ancien dirigeant communiste René Humberdot, 260 au socialiste Roudier et 2 679 au candidat de droite.

Candidat aux élections législatives des 26 avril et 3 mai 1936 dans la deuxième circonscription de Sceaux (Fontenay-sous-Bois, Saint-Mandé-Vincennes), il obtint 5 668 voix sur 26 334 inscrits (21,5 %) au premier tour et 10 576 (40,2 %) au second. Dans une lettre à l’Assemblée nationale, il contesta les résultats et demanda l’invalidation du « républicain de gauche » élu.

Pierre Lagarde mourut le 25 novembre 1938. Ses obsèques eurent lieu le lendemain, du siège de l’ARAC au Père-Lachaise, puis sa dépouille fut inhumée à Fontenay-sous-Bois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73617, notice LAGARDE Pierre, Amand par Claude Pennetier, version mise en ligne le 27 août 2009, dernière modification le 19 février 2021.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Ass. Nat., résultats électoraux. — Renseignements communiqués par J. Girault et A. Dalançon. — État civil de Rochefort et de Tonnay-Charente.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément