LAMBERT Edmond, Victor

Par Claude Pennetier, Michèle Rault

Né le 18 mars 1880 à Dieppe (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 23 mars 1959 à Cachan (Seine, Val-de-Marne) ; canalisateur ; militant socialiste SFIO ; maire adjoint de Cachan.

Fils d’un entrepreneur de travaux publics, Edmond Lambert, d’abord contremaître cimentier puis canalisateur au Gaz et enfin canalisateur à son compte, fut un des trois conseillers municipaux socialistes élus de la liste conduite par Antoine Marcilloux, le 12 mai 1935, à Cachan (Seine, Val-de-Marne). La fédération socialiste de la Seine le comptait parmi les élus du Parti socialiste SFIO mais il serait, selon le témoignage d’André Veyssière, devenu « socialiste indépendant ». Il semble qu’il ne siégea pas au conseil pendant la totalité du mandat. Il accepta néanmoins d’être reconduit dans ses fonctions par le gouvernement de Vichy.

Il n’appartint pas au conseil municipal provisoire mais fut réélu, le 13 mai 1945, sous la bannière de la SFIO et désigné comme deuxième adjoint. Il conserva son siège le 19 octobre 1947, devint premier adjoint et fut de nouveau plébiscité en 1953 aux fonctions de deuxième adjoint avec l’étiquette « indépendant de gauche ».

Edmond Lambert s’était marié le 2 juin 1906 à Paris (XIVe arr.) avec une couturière et était père d’une fille, mécanographe à la Banque belge en 1936.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73625, notice LAMBERT Edmond, Victor par Claude Pennetier, Michèle Rault, version mise en ligne le 27 août 2009, dernière modification le 27 octobre 2009.

Par Claude Pennetier, Michèle Rault

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; versement 10451/76/1 ; listes électorales et nominatives. — Arch. Dép. Val-de-Marne, 1Mi 2426. — Arch. Com. de Cachan. — Témoignage d’André Veyssière. — Renseignements recueillis par Nathalie Viet-Depaule. — État civil de Dieppe, Paris XIVe arr. (recherches infructueuses) et Cachan.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément