BRUNEAU Abel, Henri

Par Claude Pennetier

Né le 8 avril 1901 à Mormant-sur-Vernisson (Loiret), mort le 11 janvier 1984 au Kremlin-Bicêtre (Seine, Val-de-Marne) ; menuisier ; militant communiste, conseiller municipal de Vitry-sur-Seine.

Fils d’un jardinier et d’une couturière, Abel Bruneau, membre du Parti communiste, menuisier chez Renaud à Vitry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne), était responsable du journal Le Travailleur pour la ville de Vitry, en 1935. Il fut élu conseiller municipal de Vitry-sur-Seine le 5 mai 1935, sur la liste dirigée par Charles Rigaud, 23e sur 31. Il était chômeur en 1936.

Mobilisé à la quatrième compagnie du PRREM à Orléans (Loiret), Abel Bruneau écrivit à Charles Rigaud le 10 janvier 1940 : « J’ai appris tout dernièrement par la presse votre démission de l’ex-Parti communiste » ; il se solidarisait avec le maire de Vitry et annonçait sa démission du PCF. Le conseil de préfecture le déchut cependant de son mandat le 29 février 1940, pour n’avoir pas rompu publiquement avec la IIIe Internationale avant le 26 octobre 1939.

Abel Bruneau habitait toujours Vitry à la Libération.

Marié le 6 décembre 1924 à Paris XIe arrondissement avec Angèle, Rose Vilaret, cartonnière (née en 1905 à Ivry-sur-Seine, Seine, Val-de-Marne), domicilié à Vitry, il avait un fils, André, né en 1926 à Vitry.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73710, notice BRUNEAU Abel, Henri par Claude Pennetier, version mise en ligne le 31 août 2009, dernière modification le 14 novembre 2021.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3, Versements 10451/76/1, 10441/64/2 n° 25 et listes électorales. — Le Travailleur (canton d’Ivry-sur-Seine), avril 1935. — État civil de Mormant-sur-Vernisson, de Paris XIe et du Kremlin-Bicêtre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément