BRUNELLE Raymond, Émilien

Par Claude Pennetier

Né le 5 décembre 1897 à Vincennes (Seine, Val-de-Marne), mort le 1er septembre 1964 à Créteil (Seine, Val-de-Marne) ; outilleur à la Compagnie des lampes d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) ; militant communiste, conseiller municipal de Bonneuil-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un mécanicien et d’une fleuriste, Raymond Brunelle fut élu conseiller municipal communiste de Bonneuil-sur-Marne le 12 mai 1935 en 7e position sur 16, sur la liste dirigée par Henri Arlès. Il fut désigné délégué aux élections sénatoriales du 10 avril 1938. Le conseil de préfecture le déchut de son mandat le 9 février 1940.

Interné administrativement à la suite d’un arrêté préfectoral du 2 juin 1940, il fut évacué devant l’avance de l’armée allemande et abouti au camp de Chibron (commune de Signes, Var). Il demanda sa libération mais, un rapport de la préfecture de la Seine donna un avis défavorable, estimant qu’il n’avait rien désavoué (avis daté du 28 novembre 1940). À la dissolution de Chibron, il fut transféré au camp de Saint-Sulpice (Tarn) le 14 février 1941.

Raymond Brunelle fut membre de la délégation spéciale mise en place à la libération, il conserva son siège à l’issue des élections du 29 avril 1945 et du 19 octobre 1947 (700 suffrages).

Marié à Alfortville (Seine, Val-de-Marne) le 14 avril 1923 avec Blanche, Lucienne Téneveau, née à Puteaux le 7 février 1904, fille d’un charron, ils eurent six enfants , tous nés dans la Seine. Brunelle demeurait rue Montaigne à Bonneuil au moment de sa mort.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73713, notice BRUNELLE Raymond, Émilien par Claude Pennetier, version mise en ligne le 31 août 2009, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3 et Versements 10451/76/1 ; listes nominatives. — Arch. Dép. Var, 4 M 291 et 292.— Renseignements fournis par Jacques Girault. — Arch. Dép. Val-de-Marne, 1 Mi 2426. — Arch. com. Bonneuil. — État civil de Vincennes. — Notes de Jean-Marie Guillon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément