LÉROU Léon, Élie

Né le 9 juillet 1872 à Lamagistère (Tarn-et-Garonne) ; ferblantier ; syndicaliste et coopérateur de la Seine [Val-de-Marne] puis du Tarn-et-Garonne ; conseiller municipal de Gentilly (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un marinier, Léon Lérou fit son apprentissage d’ouvrier ferblantier et entreprit son tour de France. Il se trouvait à Tours quand, en 1891, il adhéra au syndicat de sa profession. Arrivé à Paris, il devint membre en 1900 de la coopérative « L’Égalitaire » du Xe arrondissement. Gérant du journal des compagnons, Lérou fut secrétaire du syndicat des ferblantiers en 1920.

Ayant déménagé à Gentilly, il y fut élu conseiller municipal à l’occasion d’une élection partielle, le 22 septembre 1912, comme socialiste indépendant. Il démissionna de son mandat en juin 1913 mais retrouva son siège le 10 août suivant et devint adjoint au maire. Il fut battu au scrutin de novembre 1919.

Lérou était membre de la coopérative « L’Aurore sociale », sise à Gentilly qui fusionna en 1919 avec l’UDC. En 1929, il renonça à son métier de ferblantier qui devenait trop pénible et entra comme employé au service des actionnaires et de la bibliothèque à l’UDC.

En 1939, il retourna dans son pays natal et y fonda aussitôt une coopérative de consommation qui se rattacha à l’Union des coopérateurs de Montauban. Cette société progressa lentement dans une région peu propice au développement coopératif. Lérou devint membre du comité de direction de l’UDC de Montauban. Malgré son âge, il assista à toutes les réunions et participa à la création de Midi-Coop.

Il s’était remarié en 1942 à Gentilly avec une coupeuse en confection.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article73721, notice LÉROU Léon, Élie, version mise en ligne le 31 août 2009, dernière modification le 27 septembre 2021.

SOURCES : Lettre de Lérou à J. Gaumont, 3 mars 1955. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément